Le 24 octobre 1870, un décret donne la citoyenneté française aux 37 000 juifs d'Algérie.

Retour sur la vie de son auteur, Isaac Adolphe Crémieux, juif et ministre de la justice dans le gouvernement de défense nationale après la chute de l’Empire, mais aussi avocat, dignitaire de la franc-maçonnerie, promoteur de l’Alliance israélite universelle et fondateur de l’École normale israélite orientale.

 

Il se définissait comme « Français d’Algérie de religion juive, priant en hébreu, fredonnant en arabe et parlant le français ».

Léon Ashkénazi, plus connu sous le nom de Manitou, sera une des plus grandes voix intellectuelles juives de l’après-guerre puis, avec André Néher, la grande figure spirituelle et philosophique de la communauté francophone en Israël.

Retour sur la vie d’un personnage qui aura marqué considérablement l’histoire juive contemporaine.

 

Pour Laurent Lévy, fondateur de la chaîne Optical center, la 5e enseigne en optique et audition de France, « la Torah se pratique mieux en Israël ».

En 2007, il créé la Fondation Optical center de Jérusalem, qui a fourni à ce jour, des dizaines de milliers de paires de lunettes aux enfants et personnes âgées nécessiteux et vivant à Jérusalem.

Il continue à y développer ses activités commerciales et philanthropiques.

 

Le professeur Shaoul Harel, aujourd’hui célèbre neuro-psychiatre israélien, est né en 1937 à Bruxelles sous le nom de Charlie Hilsberg. Durant la guerre, ses parents, juifs polonais, se sentant menacés, contactent à Bruxelles une association chrétienne afin de sauver leur fils.

Eve Boccara et Eliana Gurfinkel reviennent sur l’histoire incroyable de Shaul Harel.

 

Qui sont les Beta Israel, ces juifs venus d’Ethiopie qui sont aujourd’hui quelque 100 000 à peupler la terre d’Israël ? Quelles sont leurs origines, leurs coutumes, et comment ont-ils réussi à parvenir jusqu’à la terre de leurs ancêtres ?

Eliana Gurfinkel et Eve Boccara racontent leur histoire

Qui sont les Beta Israel, ces juifs venus d’Ethiopie qui sont aujourd’hui quelque 100 000 à peupler la terre d’Israël ? Quelles sont leurs origines, leurs coutumes, et comment ont-ils réussi à parvenir jusqu’à la terre de leurs ancêtres ?

Eliana Gurfinkel et Eve Boccara racontent leur histoire

Paul Roitman est un rabbin français, né en Pologne, membre de la Résistance qui, après la Seconde Guerre mondiale, se consacre à l'éducation en France puis en Israël. Il fonde le mouvement de jeunesse "Tsedek Torah Betsion" pour les enfants défavorisés en Israël. Il travaille pour les populations vulnérables en Israël, les immigrants juifs et les enfants issus de familles défavorisées.

 

Gille Darmon, diplômé en marketing et en finance à la Sorbonne, très investi dans les groupes communautaires juifs depius son plus jeune âge, décide  de faire son alyah et de se lancer dans l'humanitaire. En 1996, il quitte Paris et crée ce qui va devenir l'une des plus importantes ONG israélienne dans le secteur de l'entraide sociale, Latet, sur un constat simple : l’insécurité alimentaire touche plus de deux millions d’Israéliens.

 

André Nathan Chouraqui, celui qu’on a appelé le trait d’union, le faiseur de paix par les écritures, était un juriste mais surtout un historien, un spécialiste de l’histoire juive, réputé pour avoir recherché la paix entre les religions par tous les moyens, notamment via ses traductions des textes sacrés, la Bible et le Coran. Il ressentait un amour particulier pour Jérusalem, où il a vécu toute sa vie et a eu de nombreuses activités poitiques. 

 

Grand intellectuel juif, étrangement moins connu du grand public que ses compagnons de route Bernard-Henry Lévy et Alain Finkielkraut, Benny Levy fut le secrétaire de Jean-Paul Sartre de 1973 à 1980. Il fut aussi et surtout un des cHefs de la gauche prolétarienne dans les années 70, avant de faire un retour radical à la religion juive.  

 

Please reload