IMMIGR-A-SION

Israël leur a rendu hommage en donnant à ses principales rues leur patronyme, ils ont fait l'histoire du pays ou feront celle de semaine. Studio Qualita revient sur la vie de ces personnages hors norme qui ont marqué ou marqueront l'histoire d'Israël.

Qui sont les Beta Israel, ces juifs venus d’Ethiopie qui sont aujourd’hui quelque 100 000 à peupler la terre d’Israël ? Quelles sont leurs origines, leurs coutumes, et comment ont-ils réussi à parvenir jusqu’à la terre de leurs ancêtres ?

Eliana Gurfinkel et Eve Boccara racontent leur histoire

Qui sont les Beta Israel, ces juifs venus d’Ethiopie qui sont aujourd’hui quelque 100 000 à peupler la terre d’Israël ? Quelles sont leurs origines, leurs coutumes, et comment ont-ils réussi à parvenir jusqu’à la terre de leurs ancêtres ?

Eliana Gurfinkel et Eve Boccara racontent leur histoire

La grande vague d'alya des juifs de l'Ex-Urss commença en 1990 avec la chute du régime communiste qui entraina l'arrivée en Israël de près d'un million de personnes. Retour sur l'histoire complexe des juifs de Russie

La grande vague d'alya des juifs de l'Ex-Urss commença en 1990 avec la chute du régime communiste qui entraina l'arrivée en Israël de près d'un million de personnes. Retour sur l'histoire complexe des juifs de Russie

La grande vague d'alya des juifs de l'Ex-Urss commença en 1990 avec la chute du régime communiste qui entraina l'arrivée en Israël de près d'un million de personnes. Retour sur l'histoire complexe des juifs de Russie

La grande vague d'alya des juifs de l'Ex-Urss commença en 1990 avec la chute du régime communiste qui entraina l'arrivée en Israël de près d'un million de personnes. Retour sur l'histoire complexe des juifs de Russie

La grande vague d'alya des juifs de l'Ex-Urss commença en 1990 avec la chute du régime communiste qui entraina l'arrivée en Israël de près d'un million de personnes. Retour sur l'histoire complexe des juifs de Russie

Pendant la période 1965-1967, alors que l'alya ralentit à nouveau, l'Agence Juive consacre de grands efforts à trouver des réponses aux exigences des immigrants occidentaux, victimes du racisme de la société israélienne et des classes politiques d'alors.

Dans les années 50, environ 250 000 Juifs nord-africains arrivent de Tunisie, du Maroc et d'Algérie. Parmi eux, les Marocains sont particulièrement nombreux. Entre 1955 et 1957, en deux ans, plus de 70 000 juifs marocains montent en Israël.

On compte presque 700 000 juifs venus s'installer en Israël entre le 14 mai 1948 et la fin de 1951, pour moitié des pays arabes, parfois dans le cadre de transferts massifs, comme lors de l'opération Tapis volant au Yémen qui a vu l’exfiltration de quelque 45 000 juifs yéménites.

Les problèmes des juifs en Irak commencèrent dès la fin de l'année 1947, suite à la  décision des Nations-Unies du partage de la Palestine en deux états.  De 1950 à 1952, l'opération Ezra et Néhémie a permis d'emmener la quasi-totalité des Juifs d'Irak vers l'État d'Israël nouvellement indépendant.

A la création d’Israël, en 1948, et en un peu plus d’un an, près de 700 000 Juifs émigrent dans le tout nouvel état israélien. La population de l'État va ainsi doubler et pour la première fois, de manière massive, des populations séfarades vont arriver. 

En 1939, les 5 vagues d'alyah successives ont porté la population juive en Palestine à 475 000, soit 40 % de la population. L'immigration de 1939 à 1947 va, elle, concerner seulement 80 000 juifs fuyant l’Europe nazie, et sera principalement clandestine.

En 1939, les 5 vagues d'alyah successives ont porté la population juive en Palestine à 475 000, soit 40 % de la population. L'immigration de 1939 à 1947 va, elle, concerner seulement 80 000 juifs fuyant l’Europe nazie, et sera principalement clandestine.

Entre 1933 et 1939, quelque 200 000 juifs de toute l'Europe vont se réfugier en Palestine. En grande partie de manière légale, puis contraints par les restrictions imposées par les anglais, de manière clandestine.

Please reload