top of page
Dernières émissions

"Le silence des associations feministes est révoltant"

Sarah Barukh a été victime des violences conjugales pendant plus de 10 ans. Après avoir réussi à s'échapper, elle décide de se pencher sur le sort des femmes victimes de féminicide. Elle écrit un livre intitulé "125 et des milliers" qui devient un best-seller. Profondément marquée par les événements du 7 octobre, elle sollicite les associations féministes pour qu'elles reconnaissent les violences subies par les femmes israéliennes. Elle se heurte à un mur. Au micro d'Olivier Granilic, elle exprime sa révolte face à l'attitude de certaines féministes depuis le 7 octobre, et salue la publication du rapport de l'ONU. Cependant, elle ne comprend pas pourquoi ce rapport semble obliger à mettre dos à dos les femmes israéliennes et les femmes palestiniennes..



Comments


bottom of page